Pierre Livres et DVDs PAR OÙ COMMENCER?

Un clé pour progresser plus rapidement

conseils de dressage Jun 29, 2020

Il y a une notion importante en coaching, qu’on peut parfaitement adapter à l’équitation: ce qui ne peut être mesuré ne peut être amélioré. 

En sachant précisément quel degré d'intensité des aides vous utilisez, il vous sera possible de mesurer vos progrès et surtout d'avoir des points de repère pour pouvoir évoluer.

En effet, il est pratiquement impossible, lorsqu'on cherche à évoluer ou à progresser, de passer en une étape de 0 à 100%, de rien à la perfection. 

C'est aussi extrêmement décourageant pour beaucoup de cavaliers car ils se comparent en permanence avec leur idéal de perfection ou leur objectif final, ce qui leur donne l'impression de ne pas évoluer.

Par contre, il est beaucoup plus facile et motivant, au lieu de tenter de passer en une étape de 0 à 100%, de passer de 0 à 1%. 

Puis de 1 à 2%. 

Donc de passer par un très grand nombre de petites étapes intermédiaires et faciles d'accès qui vous permettront progressivement d'accéder à votre but final!

Posez-vous cette question à cheval: que ce soit pour avancer, pour vous arrêter, pour tourner, pour reculer, pour piaffer ou pour faire une épaule en dedans, quelle est l’intensité des aides dont vous avez besoin pour réaliser l’exercice?

Si vous deviez estimer cette intensité sur une échelle de 1 à 5, en imaginant que 1 correspond à penser uniquement à l’exercice et 2 à le faire par votre position uniquement, sans rien faire avec les mains ni les jambes?

Et quel que soit le niveau d’intensité, la question suivante est de savoir si vous avez d’abord essayer de partir du niveau 1 ou si vous allez directement dans le niveau d’intensité habituel?

Ensuite, demandez-vous si seriez capable d’obtenir le même résultat avec le niveau d’intensité juste en-dessous ?

Lorsque ce sera le cas, il suffira d'essayer d'utiliser un niveau d'intensité encore un cran plus bas!

Il est impressionnant de constater à quel point inconsciemment, avec le temps, l’habitude ou la fatigue, on s’habitude a des niveaux d’intensité élevés, au point d’oublier que le but est d’utiliser des aides de plus en plus fines…

 J'espère que cela vous aidera!

Pierre.

Photos par Marie-Laure Weiss ©

 

Close
  • Votre cheval tire ou refuse le contact?
  • Il ne répond pas aux jambes ou veut toujours courir?
  • Vous ne savez pas quoi faire quand vous montez seul(e)?

Recevez par mail des exercices qui vont vous permettre de corriger vos difficultés et de progresser dans le respect de votre cheval!

(Nous ne partageons votre adresse avec personne et vous pouvez vous désabonner à tout moment!)