Pierre Livres et DVDs PAR OÙ COMMENCER?

Les difficultés au galop

conseils de dressage Apr 27, 2020

Je me suis rendu compte que beaucoup de cavaliers qui ont des difficultés dans le galop ont tendance à penser qu'il est obligatoire de galoper à chaque séance, même si leur cheval n'est pas prêt pour cette allure

Les difficultés qui en découlent sont alors très compliquées à corriger car le cheval n'a pas les base suffisantes au pas et au trot.

Or, le galop est une allure qui, en elle-même, est très difficile à améliorer et à corriger sans avoir mis en place les bases nécessaires de contrôle de la vitesse et de l'équilibre et sans avoir obtenu un minimum de décontraction.

Il m'a donc semblé important de préciser qu'il n'est pas obligatoire de galoper si ces base n'ont pas été mises en place au pas et au trot. 

Et de la même manière, il n'est pas obligatoire de trotter si le cavalier ne parvient pas à obtenir un minimum de contrôle, de décontraction et d'équilibre au pas.

Cela ne veut bien sûr pas dire qu'on ne peut pas du tout trotter ou galoper.

Il faudra juste être conscient que tant que les bases n'ont pas été correctement mises en place au pas, il y a de fortes chances que le cheval ne puisse pas répondre de manière optimale dans les allures supérieures.



Dès lors, je peux trotter ou même galoper pour mettre le cheval suffisamment "en avant" par exemple et pour développer son énergie.

Je peux aussi galoper avec un jeune cheval bien sûr, mais alors ce sera plutôt pour l'habituer à cette allure, donc sans chercher à y améliorer son équilibre ou sa décontraction.

L'idée est donc de prendre le temps nécessaire au pas pour que le cheval soit suffisamment équilibré et décontracté, pour qu'il comprenne mes demandes, pour ensuite chercher à transposer les codes mis en place au trot.

Le pas va donc me servir de "base de lancement" pour partir au trot, et je vais donc essayer de partir au trot en gardant l'équilibre et la décontraction que je serai parvenu à établir au pas. 

Je dis souvent aux élèves qu'il est plus facile de garder quelque chose qu'on a que récupérer quelque chose qu'on a perdu, ou pire, qu'on n'a jamais eu!

Donc si je perds la qualité de l'équilibre ou de la décontraction au trot, je vais revenir au pas, corriger dans l'allure où c'est "facile" (en tout cas où la lenteur me permet de prendre le temps de montrer au cheval ce qu'on attend de lui), pour ensuite repartir au trot en tentant de garder ce que j'ai obtenu.

Il en va de même pour le galop.

Plutôt que de me battre avec le cheval pour qu'il améliore son équilibre ou sa décontraction au galop, je vais demander le galop  quand il est bien équilibré et décontracté au trot, en essayant de ne pas perdre ce que j'ai construit au moment du départ au galop.

Et si quand je suis au galop je perds ce que j'ai construit, je vais repasser au trot, reconstruire dans cette allure et je redemanderai le galop seulement quand le cheval sera à nouveau équilibré et décontracté.

Bien sûr, si je ne parviens pas à récupérer cela au trot, je peux descendre encore d'un palier et revenir au pas pour reconstruire l'équilibre et la décontraction, pour ensuite reconstruire dans le trot et de là repartir au galop!

 

Le but ici est donc de vous faire comprendre qu'il ne sera pas possible, dans une logique de prendre le temps d'aider le cheval à comprendre, de corriger le galop sans cette base suffisante aux allures inférieures.

Et qu'il n'est donc pas obligatoire de galoper si vous sentez que ces bases n'ont pas été mises en place dans les autres allures.

Il m'est régulièrement arrivé dans des leçons de monter le cheval d'un élève et de faire 45 minutes de pas, parce que je sentais que c'était ce dont le cheval avait besoin.

De cette manière on construit quelque chose de solide, qui va permettre d'aborder le travail au trot puis au galop avec tous les "outils" dont on a besoin, sans risquer de se battre contre le cheval. 

Ce qui, au final, nous ferait perdre bien plus de temps que celui que nous pourrions avoir l'impression de perdre à ne faire que du pas au lieu de trotter et galoper.

J'espère que cela vous aidera!

Pierre Beaupère
www.prbdressage.com

Close
  • Votre cheval tire ou refuse le contact?
  • Il ne répond pas aux jambes ou veut toujours courir?
  • Vous ne savez pas quoi faire quand vous montez seul(e)?

Recevez par mail des exercices qui vont vous permettre de corriger vos difficultés et de progresser dans le respect de votre cheval!

(Nous ne partageons votre adresse avec personne et vous pouvez vous désabonner à tout moment!)