Pierre Livres et DVDs PAR OÙ COMMENCER?

Que faire quand on a la sensation de ne plus progresser?

conseils de dressage Jun 13, 2020

Si vous avez la sensation de ne pas trouver comment sortir d'une impasse ou que vous avez la sensation de ne pas progresser, je vous propose aujourd'hui un excellent exercice, à faire par écrit.

Cela prend un peu de temps au début, surtout que l'exercice peut vous obliger à revoir en grande partie votre manière d'aborder votre travail et votre relation avec votre cheval.

Voici les questions à vous poser et à écrire dans votre journal de dressage:

1) Pour la séance à venir, définissez votre objectif le plus clairement possible. 

Attention, il faut que cet objectif soit atteignable et mesurable  (en mesurant l'intensité des aides par exemple).

Définir un objectif mesurable est vital pour savoir à quel moment vous l'aurez atteint et donc à quel moment vous arrêter

D'autre part, si vous ne parvenez pas au bout de votre objectif à la prochaine séance, vous pourrez malgré tout mesurer votre progression et éviterez la frustration.

Définir un objectif atteignable vous permettra non seulement de finir votre séance en étant satisfait de votre cheval et de vous-même, mais cela vous permettra d'autre part de vous rendre compte que vous attendez peut-être trop de votre couple actuellement.

Votre but est de vous placer en situation de réussite (une notion hyper importante!), donc de vous assurer que vous pouvez atteindre votre objectif en cours de séance

N'hésitez donc pas à revenir à quelque chose de plus simple qui vous apportera de la satisfaction. 

Rien ne vous empêche, une fois cet objectif atteint, d'en définir un autre un peu plus difficile pour le lendemain ou même d'en faire un projet à long terme!

2) Savoir pourquoi vous voulez obtenir cet objectif. 

C'est une étape extrêmement importante car elle va vous obliger à créer une sorte de "carte" de votre progression (on revient à l'idée de "projet" à long terme).

En effet, vous allez sans doute devoir "casser" votre objectif final en plusieurs petits objectifs, chacun ayant pour but de vous mener à l'objectif suivant.

Il est donc important que vous sachiez pourquoi vous voulez passer par cette étape, à quoi elle vous mènera. 

Et donc quel objectif va découler naturellement du précédent.

N'oubliez pas que les exercices les plus difficiles comme le piaffé ou le passage découlent d'une suite très longue de petits exercices et de petits détails qui s'additionnent durant plusieurs années et permettent en principe d'arriver dans ces équilibres de manière naturelle et sans forcer!

Il est possible que vous deviez alors retravailler vos objectifs.

3) Définir ce que vous allez faire pour tenter d'y arriver!

Maintenant que vous avez défini cet objectif et les raisons pour lesquelles vous voulez l'obtenir, il faudra définir ce que vous allez faire pour tenter d'y arriver!

Pour cela il faut que vous soyez, là aussi, très spécifique: quels exercices allez-vous travailler? 

Comment allez-vous vous adapter aux réactions de votre cheval? 

Comment allez-vous l'amener à comprendre ce que vous voulez lui montrer

Qu'allez-vous faire si ce que vous avez prévu ne fonctionne pas?

On peut alors se créer un vrai "plan" de travail personnalisé, souvent plus efficace qu'une méthode toute faite qui ne tient pas compte d'où partent réellement le cheval et son cavalier.

Bien sûr, les chevaux impliquent de s'adapter en permanence à leur perception de nos demandes, à leurs éventuelles raideurs ou difficultés physiques, ou même à leur état d'esprit du jour.

Faire ce travail sur vos objectifs n'implique en aucun cas de devenir rigide et borné

Il a surtout pour but de mieux vous préparer à être clair pour votre cheval, mais aussi à vous rappeler ce que vous recherchez, pourquoi vous le cherchez et comment vous allez tenter d'y parvenir.

Souvent, les cavaliers vont alors réaliser qu'ils avaient perdu de vue ce sens de la progression et que leurs attentes étaient démesurées ou, pire, inexistantes.

Enfin, il arrive souvent que les cavaliers réalisent aussi leurs propres limites. 

En effet, de nombreux cavaliers comprennent, en faisant ce travail de préparation, qu'ils ne parviennent pas à définir leur objectif, le pourquoi, ou le comment.

1) Si c'est l'objectif qui coince, il faudra surtout faire attention à vos principaux problèmes actuels, quitte à demander à un oeil extérieur et expérimenté de vous donner un avis sur ce qui semble une priorité à corriger (la notion de priorité est importante pour ne pas se fixer de travailler sa position alors que votre cheval est complètement sur les épaules par exemple!).

2) Si c'est le pourquoi qui pose problème, il vous manque sans doute un sens de la progression du travail, des étapes par lesquelles il faut passer pour amener un cheval à l'équilibre rêvé.

3) Si c'est le comment auquel vous ne parvenez pas à répondre, c'est sans doute qu'il vous manque un peu de technique.

Tout cela n'est pas infaillible bien sûr, mais je pense que cela pourra aider certains cavaliers. 

Cela m'a personnellement sauvé plusieurs fois de situations où je me sentais coincé et frustré de ne plus savoir comment retrouver l'harmonie avec un cheval.

J'espère que cela vous aidera!

Pierre.

Close
  • Votre cheval tire ou refuse le contact?
  • Il ne répond pas aux jambes ou veut toujours courir?
  • Vous ne savez pas quoi faire quand vous montez seul(e)?

Recevez par mail des exercices qui vont vous permettre de corriger vos difficultés et de progresser dans le respect de votre cheval!

(Nous ne partageons votre adresse avec personne et vous pouvez vous désabonner à tout moment!)